Les comportements des chercheurs d’emploi

chercherus-emplois

Les comportements des chercheurs d’emploi

Les comportements des chercheurs d’emploi qui exaspèrent les recruteurs!

Demandez à n’importe quel recruteur expérimenté ce qui l’énerve le plus et vous en aurez assurément plein les oreilles. Comme pour la plupart des emplois exigeant de traiter directement avec le consommateur, le recruteur doit composer sans cesse avec l’imprévisibilité des gens. Son travail peut s’avérer très ardu, qu’il s’agisse d’attendre pendant des semaines que les candidats retournent son appel ou de découvrir qu’un curriculum vitae a été créé de toute pièce, mais il peut être aussi très divertissant ! Comme cadre recruteur d’expérience dans plusieurs industries, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que le recrutement n’est pas pour les âmes sensibles.

Voici quelques comportements qui m’ont enragé au fil des ans (et quelques conseils si vous ne comprenez pas pourquoi ils sont à éviter) :

Lisez les satanées instructions !!!

Rien n’exclut un candidat plus rapidement que son incapacité de suivre des indications claires et faciles lorsqu’il postule pour un emploi. Lisez attentivement l’offre d’emploi. Si l’on demande de fournir un échantillon de texte en anglais et que vous ne le faites pas, votre candidature sera automatiquement rejetée. Notez qu’il n’est pas plus approprié de rédiger un échantillon de texte en français ou en espagnol. Cela démontre peut-être vos aptitudes linguistiques, mais vous feriez mieux de vous en tenir aux instructions.

Si vous mentez, au moins soyez cohérent

Les candidats vont souvent dire tout ce que l’on veut entendre pendant l’entrevue téléphonique, mais ils se contredisent par la suite lors de la rencontre en personne. Certains candidats m’ont déjà dit, au téléphone, qu’ils étaient des experts en analytique Web, mais une fois devant moi, ils étaient incapables de me nommer un seul outil d’analyse. Si vous voulez mentir, faites-le bien ! Mais mieux encore, ne mentez pas !

L’autodévalorisation n’est pas appropriée

Rien n’est plus gênant que d’écouter un candidat s’éliminer d’office en énumérant toutes les raisons qui le rendent inapte à occuper un poste. Et c’est bien plus fréquent que vous croyez ! Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de l’imposteur ?

Réagissez au quart de tour

Nous savons que vous avez un téléphone intelligent et que vous avez lu notre courriel dans les minutes qui ont suivi son envoi. Si vous prenez des semaines à y répondre, il y a peu de chances pour que nous gobions vos excuses et vous perdrez rapidement nos faveurs. Le manque d’intérêt et d’engagement vous fera rapidement glisser au bas de la liste.

Soyez amical, sans flirter

Un bon recruteur vous mettra à l’aise et sera amical dans un contexte chargé de stress. Ne commettez pas l’erreur de croire que cette convivialité va au-delà de la simple courtoisie professionnelle.

Négociez de bonne foi

Vous avez tout à fait le droit de négocier les meilleures conditions de travail et les recruteurs se fendront en quatre pour vous les obtenir, à condition qu’elles soient raisonnables. N’attendez pas la fin du processus pour faire des demandes irréalistes.

Soyez modérément critique

Il est très important pour les employeurs de dénicher des candidats brillants en mesure d’améliorer ou de critiquer de manière constructive la façon de faire de l’entreprise. Toutefois, prenez garde de ne pas dénigrer à l’excès un employeur potentiel. Les insultes ont rarement la cote.

Ne sombrez pas dans le mélodrame

Les recruteurs sont souvent confrontés aux histoires larmoyantes de candidats qui ont de la difficulté à se trouver du travail. C’est effectivement très triste de rencontrer une personne affligée de problèmes financiers, mais pourquoi faudrait-il que cette responsabilité incombe au recruteur ? Faites fi de l’adversité et présentez-vous sous votre meilleur jour.

Ayez une apparence soignée et soyez sobre

Histoire vraie : un candidat s’est déjà présenté devant moi avec une grosse canette de bière et a entrepris de tresser ses poils de torse en me parlant. À proscrire !

Ce sont là quelques anecdotes vécues au fil des années par certains recruteurs, dont moi-même. Rendez service à tout le monde : arrivez préparé !

Le savoir, c’est le pouvoir, celui qui vous ouvre les portes d’une carrière fructueuse.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *